EnglishFrenchGerman
EnglishFrenchGerman

Devenir  partenaire ? 

logo wepot
EnglishFrenchGerman

CODE PROMO FÊTE DES MÈRES -30% : welovemaman

Comment protéger les plantes du gel ? Toutes les solutions !

Protéger les plantes du gel
Table des matières

En période hivernale, la météo peut être à la fois agressive ou peu adaptée à la sensibilité d’une plante. Le vent, la pluie et l’humidité ou encore le gel peuvent même leur être fatal. Les plantes qui ne sont pas résistantes ou qui n’ont pas de feuillage persistant peuvent alors se fragiliser. Alors comment faire en sorte que cela ne se produise pas ? C’est une méthode assez complexe puisqu’elle s’applique différemment en fonction du type de plante. Découvrez notre tutoriel pour savoir comment protéger les plantes du gel en fonction de vos plantations !

Quelles plantes protéger du froid ?

Les plantes caduques perdent leurs feuilles en hiver afin de renouveler leur feuillage. Elles entrent en période de repos végétatif et n’ont donc pas réellement besoin d’entretien lorsqu’il fait froid. Le pommier, le tilleul ou encore le chêne sont, par exemple, des arbres caducs.

Les plantes grasses vivaces

Même les plantes réputées comme étant “résistantes” à l’hiver peuvent avoir besoin de protection. Certaines peuvent tenir même avec des températures allant jusqu’à -10°C. Mais ce n’est pas qu’une question de température. Ce qui peut impacter leur développement, c’est surtout l’humidité, le gel et le vent froid.

Les plantes grasses sont assez rustiques et ne nécessitent que très peu d’entretien. Les agaves et les opuntias supportent les fortes gelées. En revanche, l’humidité et le vent peuvent les fragiliser.

Elles vont donc avoir besoin de protection malgré leur résistance. Parce qu’elles retiennent l’eau au niveau de leurs racines, celle-ci peut plus facilement se cristalliser dès l’hiver par le sol. Lors d’un hiver froid, cela n’a pas énormément d’impact sur le développement de la plante qui n’est que ralenti. Mais lorsqu’il dure trop longtemps, il faut prendre des précautions pour sa protection.

En revanche, certaines nécessitent plus d’entretien. Les echeverias et les aeoniums demandent de l’attention. Ce qui peut aussi causer leur perte, ce sont les fortes pluies qui peuvent être importantes en hiver.

12 plantes grasses extérieures qui ne gèlent pas !

Les plantes en pot

Lorsqu’une plante est plantée dans un pot, et non dans la terre, elle est directement en contact de l’air qui pénètre les parois. Elle est donc plus à même de recevoir le vent, le froid ou l’humidité sur ses racines. Lorsque l’hiver approche, vous allez donc devoir la couvrir ou changer son pot pour qu’elle devienne plus résistante au froid. C’est aussi le cas pour les plantes en bacs.

L’avantage, c’est qu’elles sont celles qui sont les plus simples à protéger du froid. Les arbustes placés en pot sont aussi plus sensibles à une météo hivernale. Ils ne supportent pas les grands extrêmes (trop chaud ou trop froid). Peu résistant à la sécheresse, un excès d’humidité peut également causer une pourriture des racines.

Cette maladie est appelée l’oïdium et se caractérise par l’apparition d’un voilage blanc à l’aspect farineux sur les feuilles.

Les plantes méditerranéennes

Généralement cultivées dans les pays chauds, les plantes méditerranéennes sont fragiles face à des températures basses. Même si ce n’est pas le cas pour toutes les variétés de plantes, il faut bien retenir encore une fois que ce n’est pas une question de température. Dans l’ensemble, elles sont assez solides. Mais il y a quelques exceptions.

Les bougainvillées, par exemple, sont réputées pour être assez rustiques en supportant des températures pouvant aller jusqu’à -10°C. Pourtant, le vent froid peut causer de graves dégâts sur son développement.

Les figuiers ont beaucoup moins de capacités face aux grands froids, car ils ne dépassent généralement pas les -3°C. C’est également le cas des cycas qui doivent être protégés lorsque les températures sont trop basses.

Pour ce qui est des oliviers, des citronniers, des agrumes ou encore des lauriers-roses, leur solidité est plus renforcée aujourd’hui. Une simple précaution sera nécessaire.

Les massifs

La plupart des plantes de massifs doivent être rentrées dans votre maison en période hivernale. Les hibiscus, les dahlias, les bégonias, les pélargoniums ou encore les impatiences, elles sont dans l’ensemble assez résistantes au froid, mais ne supportent que très peu le gel dans un jardin.

Si elles sont cultivées en pot, il sera alors bien plus simple de les protéger en intérieur.

10 Plantes exotiques d’extérieur résistantes !

Les plantes installées en serre

Même si vous pensez qu’ils sont bien protégés, vos végétaux peuvent subir les gelées même au sein d’une serre de jardin ! C’est notamment parce que les vents froids et l’humidité peuvent pénétrer la bâche d’une serre non chauffée.

Une protection est alors nécessaire lorsque l’hivernage est extrême et long. Pour cela, nous vous conseillons d’installer un appareil chauffant pour que les températures ne soient jamais trop basses. Pour les plantes vraiment frileuses, il faudra tout de même les recouvrir d’un voile pour plus de protection.

Comment protéger les plantes du gel ?

Chaque plante, qu’elle soit résistante ou non, peut réagir de façon différente face à un gel d’hiver. Avant toute installation, il est important de se renseigner au sujet des capacités de votre plante. Les voiles de protection par exemple, permettent de protéger du vent, mais peuvent créer de la condensation et augmenter le taux d’humidité. Si vous pensez qu’une plante ne résiste pas au vent froid et que l’humidité est son pire ennemi, vous pourriez donc l’empêcher de survivre.

Un parterre de fleurs sans entretien en 5 conseils !

Comment protéger les plantes du froid ?

Il existe une solution adaptée à chaque type de végétaux. La résistance d’une plante lors d’un hivernage va dépendre de son lieu et des matériaux qui la protègent. Voici nos tutoriels pour être certain de n’en perdre aucune !

Comment protéger une plante en pot du froid ?

Les pots ont l’avantage de pouvoir être portés et rentrés à l’abri du froid. Si vous le pouvez, nous vous conseillons d’opter pour cette solution car ces plantes sont les plus frileuses. Si vous préférez qu’elles restent dans votre jardin, il est préférable de changer les pots et d’opter pour des matériaux en bois qui est une matière très isolante.

À l’inverse, la terre cuite est à éviter car elle reste très poreuse et peut laisser l’eau s’infiltrer en risquant une création de gel.

S’il s’agit de pots trop lourds impossible à déplacer ou que vous avez besoin d’une autre solution, voici les meilleurs conseils pour protéger ses plantes en pot du froid :

  1. Protégez-les avec un film plastique, de polystyrène, du papier bulle ou un voile d’hivernage en ajoutant de la paille ou des feuilles mortes pour renforcer la protection.
  2. Entourez le pot de vos végétaux avec du papier bio pour renforcer l’isolation.
  3. Placez-les dans un pot plus grand en comblant l’espace avec une matière isolante (paillage végétal, écorces ou paillis).
  4. Protégez-les du vent en installant un coupe-vent (panneau en bois, canisse, bruyère, etc).

Comment protéger ses plantes extérieures du gel ?

Le gel peut rapidement s’infiltrer lorsque les plantes ne sont pas assez bien protégées. Pour cela, plusieurs solutions sont possibles :

  • Installer une housse de protection, un voile d’hivernage ou un film plastique à bulle sur votre plante en veillant à bien répandre la couverture au niveau des racines pour que l’eau ne s’infiltre pas.
  • Pour les petites plantes, formez un tas de feuilles mortes en les recouvrant.
  • Si vous avez un potager, vos légumes risquent le froid ! Le mieux est d’utiliser la méthode du paillage pour protéger le sol et la terre.

Comment protéger les plantes du vent ?

La meilleure astuce pour que vos plantes soient protégées du vent, c’est de les rentrer à l’intérieur pour qu’elles soient à l’abri dès que les températures commencent à baisser, généralement à la fin du mois d’août.

Vous pourrez alors les ressortir dans votre jardin avant l’arrivée du printemps, une fois que les vents seront moins puissants.

Sinon vous pouvez aussi les abriter en créant des installations qui font office de brise-vent :

  • Pour les petites plantes, placez une cloche en verre ou une demi-bouteille en plastique
  • Créez une canisse en paille, en bambou ou en plastique ou bien des panneaux treillis et fixez-les au sol tout autour de votre plante
  • Créez une petite serre pour isoler vos plantes lors de grands vents

Peu importe la méthode que vous allez choisir pour protéger les plantes du gel, il ne faut surtout pas oublier qu’en hiver comme en été, elles ont besoin de lumière !

Les meilleurs conseils pour un arrosage écologique et des plantes heureuses,

Wepot

Partager sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre devise
CHF Franc suisse
EUR Euro

Les ollas, une méthode d'irrigation ancestrale