Devenir  partenaire ? 

logo wepot

WEPOT réinvente l'arrosage💧🌸 -20% sur les ollas individuelles avec le code OLLA2024

Rendre le jardinage plus simple ? C’est possible !

jardin plus simple à entretenir
Table des matières

Le jardinage est une passion pour beaucoup, un passe-temps pour d’autres et une corvée pour certains. C’est une activité qui peut être complexe en raison de divers facteurs, notamment la sélection des plantes, la lutte contre les ravageurs, l’adaptation au climat et l’entretien régulier. Ajoutez à cela le défi de trouver les bons outils et de maintenir l’attrait esthétique de votre jardin. Cependant, avec la bonne approche, vous pouvez rendre le jardinage plus simple et plus agréable ! Retrouvez le plaisir de jardiner, sans se fatiguer !

Pourquoi chercher à rendre le jardinage plus simple ?

Le jardinage traditionnel, avec ses activités répétitives telles que bêcher, creuser, arroser, désherber, peut être un réel défi, surtout pour ceux qui ont des problèmes de dos ou des contraintes physiques.

Bêcher, par exemple, peut mettre à rude épreuve les muscles et les articulations. De plus, travailler au niveau du sol peut causer des douleurs au dos et au cou. Alors comment faire pour ne pas épuiser son corps ?

Comment jardiner sans effort ?

Pour un jardinier, le confort est primordial car cette activité peut se révéler être plus physiquement fatiguant surtout si vous jouez avec les hauteurs et qu’il faut constamment se baisser.. Alors, vous souhaitez minimiser les efforts et améliorer vos séances de jardinage ? Voici comment faire !

Avoir les bons outils

Comme un charpentier, l’efficacité d’un jardinier dépend en grande partie des outils qu’il utilise. Simplifiez votre jardinage en investissant dans des outils polyvalents de haute qualité qui facilitent et accélèrent les tâches.

Rythmer les tâches de jardinage

Le jardinage n’est pas un sprint, ni un marathon. N’essayez pas de tout faire à la fois. Répartissez les tâches sur la semaine ou le mois pour rendre votre jardinage gérable et agréable.

Faire du jardinage sur niveau

Le jardinage sur niveau, aussi connu sous le nom de “jardinage en hauteur” ou “jardinage en bacs surélevés”, consiste à cultiver des plantes dans des structures surélevées au-dessus du sol. Ces structures peuvent être des bacs en bois, des conteneurs, des palettes ou même de simples monticules de terre. De cette façon, vous n’aurez pas constamment à vous baisser et votre dos ne souffrira pas de votre activité.

Comment bêcher sans effort ?

Tout d’abord, nous vous conseillons d’opter pour une fourche à bêcher (ou fourche bêche). Plus ergonomique que la bêche traditionnelle, elle permet d’aérer le sol sans le retourner.

De plus, il est important de choisir le bon moment. Il est préférable de bêcher lorsque le sol est légèrement humide. Un sol trop sec est dur et difficile à travailler, tandis qu’un sol détrempé peut s’agglutiner et alourdir la bêche.

Comment faire un jardin facile d’entretien ?

En mettant en oeuvre de nouveaux principes et des techniques adaptées, vous allez ainsi créer un jardin productif et qui demande peu d’entretien. Si la configuration de votre nouveau jardin est sur le point de vous demander quelques efforts, l’objectif à long terme de réduire votre charge de travail en tant que jardinier sera bien plus satisfaisant !

1. Choisir des plantes facile à entretenir

Les vivaces sont les meilleures amies de votre jardin car ils ont une durée de vie plus longue par rapport aux cultures annuelles. Ils repoussent année après année, réduisant le besoin de replantation annuelle et donc d’entretien. De plus, ils apportent un rythme prévisible à votre jardin.

En revanche, il faut savoir que des plantes ne sont faciles à entretenir que lorsqu’elles se trouvent parfaitement à leur place. Cela commence donc par choisir des plantes indigènes qui sont adaptées au climat et aux conditions du sol de votre région pour augmenter leur résilience et réduire leur besoin d’entretien.

De plus, il est préférable de choisir des plantes connues pour leur résistance aux maladies et aux nuisibles. Vous aurez ainsi moins besoin d’intervenir en cas de problème.

2. Préférer les plantes compagnes

Les plantes compagnes sont les plantes qui se protègent et s’aide à pousser mutuellement. Certaines agissent comme répulsifs pour les insectes ce qui permet à d’autre de profiter de cet avantages. D’autres attirent certains insectes favorable à la croissance de ses voisines. De cette façon, vous n’aurez pas à multiplier les actions pour faire fuir les nuisibles, pour remplacer vos plantes qui n’ont pas survécu (car certaines plantes ne s’aiment pas du tout !) ou pour apporter des nutriments à vos végétaux.

Utiliser les plantes compagnes, c’est se servir de la nature pour réduire son temps d’entretien quotidien. Cette méthode intègre d’ailleurs le point suivant qui consiste à se tourner vers la permaculture.

3. Utiliser la permaculture pour réduire l’entretien

Si vous cherchez un moyen de moins vous investir dans votre jardin, je peux vous assurer que la permaculture est faite pour vous ! Il s’agit d’un système de conception qui vise à créer des écosystèmes durables et autosuffisants en imitant les modèles et les processus naturels. Il intègre des principes tels que l’observation, la diversité et l’intégration pour minimiser le travail requis par le jardinier.

Par exemple, elle se concentre sur la création de conceptions efficaces qui maximisent l’utilisation des ressources disponibles. En analysant des facteurs tels que l’exposition au soleil, le débit d’eau et la compatibilité des plantes, les conceptions de permaculture peuvent minimiser le besoin d’intervention humaine et d’entretien.

La permaculture met aussi l’accent sur l’importance d’un sol sain. Grâce à des techniques telles que le paillage ou le compostage, vous allez enrichir le sol avec de la matière organique, des nutriments et des micro-organismes bénéfiques. Cela conduit à une amélioration de la structure, de la fertilité et de la rétention d’eau du sol, réduisant ainsi le besoin d’irrigation et d’engrais.

4. Favoriser la biodiversité pour créer un système d’autorégulation

Laisser agir la biodiversité dans son jardin, c’est créer des systèmes d’autorégulation qui nécessitent une intervention minimale. Les conceptions de biodiversité visent à établir des écosystèmes équilibrés où la nature prend en charge de nombreuses tâches, telles que la pollinisation, la lutte antiparasitaire et le cycle des nutriments.

Par exemple, il existe une gamme variée de plantes et d’insectes bénéfiques qui peuvent attirer les prédateurs naturels des ravageurs de votre jardin. Vous n’aurez donc plus à utiliser des pesticides chimiques ou même des processus naturels.

De la même façon, vous allez faire venir les abeilles, les papillons et les oiseaux qui tous jouent un rôle crucial dans la fertilisation des fleurs et la production de fruits.

Enfin, les micro-organismes, les vers de terre et les décomposeurs contribuent au cycle des nutriments et à la santé du sol réduisant ainsi leur besoin en engrais. Ils empêchent également la création de mauvaises herbes !

Le petit plus, c’est que le fait de laisser la biodiversité va permettre de créer un jardin visuellement attrayant, avec une variété de couleurs, de textures et de formes !

5. Choisir un mode d’arrosage intelligent et autonome

Ce qui occupe principalement le jardinier, c’est l’arrosage. Alors comment se débarrasser de cette habitude tout en ayant un jardin parfaitement entretenu ? Ici, nous vous conseillons d’opter pour les Oyas ! Ces pots en terre cuite utilisent la porosité de leur matière pour irriguer les plantes en auto-suffisance.

Planté en pleine terre, l’eau va se disperser par les racines qui vont venir s’hydrater lorsqu’elles en ont besoin. L’irrigation en profondeur permet de ne pas avoir d’évaporation de l’eau (qui est constante en surface et implique d’arroser plus souvent) et d’éviter la création des mauvaises herbes (et donc moins de travail pour vous !).

L’Oya est composé d’un réservoir qu’il faudra remplir de temps en temps mais à des fréquences qui restent bien moins élevées que lors d’un arrosage manuel. Ainsi, vous dépensez moins de temps et d’argent et vous allez rendre le jardinage plus simple !

Comment faire un jardin débutant ?

Maintenant que vous avez une idée de toutes les meilleures façons pour rendre le jardinage plus simple, vous allez pouvoir passer à l’action ! Que vous soyez débutant ou simplement adepte du “jardiner moins pour avoir des plantes en bonne santé”, voici les principales étapes à suivre pour rendre le jardinage plus simple :

  1. Bien choisir ce que vous allez planter (fleurs ? Légumes ? Fruits ? Arbustes ?)
  2. Choisir un bon emplacement assez ensoleillé, plat et qui est protégé des courants d’air
  3. Faire une analyse du terrain pour effectuer des améliorations au niveau de la qualité du sol (trop acide, sableux ou argileux)
  4. Préparer le terrain en débroussaillant, en aérant, en creusant et en nivelant le sol
  5. Choisir des plantes facile à cultiver
  6. Arroser les jeunes plants pour développer leur racine
  7. Favoriser la biodiversité et la permaculture
  8. Installer les Oyas
  9. Planter vos végétaux en prenant soin de placer les plantes méthodiquement
  10. Installer un paillage pour retenir l’humidité
  11. Entretenir en remplissant le réservoir des Oyas de temps en temps et c’est TOUT !

La solution pour un arrosage écologique et des plantes heureuses,

Wepot

Partager sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre devise
CHF Franc suisse
EUR Euro

Téléchargez dès maintenant notre ebook gratuit

jardin en Permaculture

Et découvrez comment créer un jardin écologique, sain et productif !

-20% de réduction pour découvrir nos ollas, ça vous tente ?

Code promo : OLLA2024

La solution pour arrêter de tuer vos plantes pendant vos vacances

fonctionnement olla