EnglishFrenchGerman
EnglishFrenchGerman

Devenir  partenaire ? 

logo wepot
EnglishFrenchGerman

CODE PROMO FÊTE DES MÈRES -30% : welovemaman

20 plantes pour une butte de permaculture réussie !

Table des matières

La culture en butte est de plus en plus utilisée dans un espace de jardinage. C’est parce qu’elle offre un bon drainage et une facilité de récolte pour le jardinier. Mais attention, il faut respecter un ensemble de conditions très précis pour avoir des buttes de permaculture florissantes et très fertiles ! Alors comment réaliser ces cultures ? Quelles plantes sont les plus adaptées pour une butte de permaculture ? Voici nos meilleurs conseils !

Pourquoi réaliser une butte de permaculture ?

Le principe de butte consiste à créer des rangées de plantations qui sont légèrement surélevées par rapport à la surface de la terre. La hauteur varie selon les envies du jardinier. Il n’y a pas de règles précises à ce niveau-là. Le principe de permaculture intervient à partir du moment où, à l’intérieur de ces buttes seront ajoutés des matériaux organiques.

Quels sont les avantages de ce type de plantation ?

Ce type de culture peut être réalisé de différentes façons. Nous en verrons certaines dans la suite de cet article. Mais dans l’ensemble, un potager en permaculture utilise la biodiversité et des composants naturels pour favoriser la croissance des plantes.

Le jardinage en pleine terre implique de modeler le sol pour mieux accueillir les végétaux. Cependant, dans la plupart des cas, la terre reste trop compacte et très peu drainante. Travailler le sol de façon plus approfondie en butte permet d’avoir une terre bien plus aérée.

Cela favorise donc le drainage. Une terre trop lourde ne laisse pas l’eau s’infiltrer correctement. Elle commence donc à stagner ce qui est très mauvais pour les racines de vos plantes. En parlant des racines, le principe de butte permet de leur laisser plus de place pour bien se développer.

La température peut également être mieux répartie dans les profondeurs. Dans l’ensemble, c’est la vie du sol qui est largement sollicitée car, étant donné que la terre n’est pas retournée, les micro-organismes peuvent s’y installer et rendre le sol plus fertile !

Quels sont les inconvénients de la permaculture ?

Ce serait bien trop beau de dire qu’un potager en butte de permaculture ne possède que des avantages !

Tout d’abord, l’installation de votre culture demande un réel travail physique. Bien qu’elle ne requiert que très peu d’entretien, il faudra tout de même veiller à lui refaire une beauté au minimum tous les quatre ans. Avec le temps, les bordures et la terre peuvent s’affaisser.

Ensuite, la butte en permaculture n’est pas adaptée à tous les environnements. Puisqu’il s’agit d’une terre qui est assez aérée, des fortes températures peuvent pénétrer le sol et ainsi favoriser l’évaporation. De la même façon, un climat assez venteux peut littéralement impacter votre potager. Les buttes surélevées se retrouvent alors en première position face aux vents ce qui peut réduire à néant vos efforts.

Enfin, veillez à bien assurer la rotation des cultures ! Il s’agit d’un espace qui va être réutilisé plusieurs fois sur plusieurs années. Comme vous le savez sûrement, certaines plantes ou légumes ne peuvent bien se développer si le sol est épuisé ou que certains nuisibles se sont installés.

Comment réaliser une butte en permaculture ? Les 3 façons !

Bien que chaque technique de permaculture soit unique, il faut savoir que vous pouvez vous inspirer de 3 façons différentes pour les buttes de votre jardin.

1. Les buttes en lasagne

Si vous souhaitez intégrer une butte temporaire dans votre jardin, la technique en lasagne convient le mieux. Cependant, c’est la culture la plus simple à réaliser. En effet, la butte en lasagne, vous l’aurez compris, consiste à alterner les couches de matière organique. Sa largeur peut varier entre 1m20 et 1m80.

L’une des premières couches est en carton. Elle sera suivie par un tas de fumier, puis de déchets verts (feuilles, branches, tonte, compost, etc). La quatrième couche est composée de matières azotées (bois, tonte, etc) puis recouverte de matières carbonées (paille, foin, etc). Ensuite, la sixième couche mélange à la fois de la terre et de compost, de sable ou de mulch.

Désormais, vous n’avez plus qu’à planter vos légumes et vos plantes dans vos buttes en lasagne !

2. Les buttes sandwich

Imaginée et conçue par Robert Moretz, le principe de la butte sandwich est simple. Il s’agit d’enfermer entre deux couches de terre tous les composants essentiels à l’écosystème. La butte est généralement d’une hauteur de 35 centimètres au-dessus du sol et de même longueur en profondeur.

Il faudra donc creuser un trou d’un peu plus de 30 centimètres et réaliser un lit de troncs et de branches. Par-dessus, vous allez pouvoir insérer l’ensemble de vos déchets verts comme de la paille, des branches, des feuilles, etc.

N’oubliez pas d’arroser vos couches de déchets, de recouvrir le tout avec du compost (pour la matière organique) puis de refermer votre sandwich avec une couche finale de terre. Vous pourrez ainsi planter vos légumes ou vos plantes dans votre butte de permaculture.

3. Les buttes Hugelkultur

Les buttes Hugelkultur ont la particularité d’être bien plus robustes. Conçue par Sepp Holzer, elle se développe de façon assez autonome et conserve sa fertilité. C’est notamment parce qu’elle est majoritairement composée de bois qui peut naturellement entrer en décomposition. Sa taille peut d’ailleurs atteindre jusqu’à 1m50.

Pour réaliser une butte Hugelkultur, il vous suffit de creuser un trou d’environ 30 centimètres de profondeur. Ensuite, il vous faudra combler ce trou avec de larges rondins de bois frais puis de recouvrir avec des couches de branchages (mélangés à des déchets verts), de compost puis de terre.

Que planter sur une butte de permaculture ?

L’idée de réaliser des buttes de permaculture, c’est de favoriser l’écosystème et les plantes compagnes. Certains vont être particulièrement utiles pour attirer des insectes, d’autres pour nourrir les sols et d’autres pour les protéger.

Dans l’ensemble, ce sont les plantes vivaces qui sont le plus recommandées. Étant donné que les buttes vont devoir se développer sans trop d’entretien, les plantes résistantes seront plus adaptées pour une butte de permaculture :

  1. La campanule
  2. Le romarin
  3. Le sédum
  4. L’aneth
  5. Le chardon
  6. Le delphinium
  7. Le thym
  8. La ciboulette
  9. Les légumineuses
  10. Les fèves
  11. Les fraisiers

Quels légumes planter sur une butte ?

Dans l’ensemble, la plupart des légumes s’adaptent à ce type de culture. Vous pouvez donc aussi construire votre potager avec des légumes tels que :

  1. La mâche
  2. Les tomates
  3. Les épinards
  4. Les pommes de terre
  5. Le poireau
  6. Les carottes
  7. Les poivrons
  8. La laitue
  9. Les aubergines
  10. Le chou

Comme expliqué un peu plus haut, la rotation des légumes est importante si vous voulez opter pour la technique en butte. Elle s’organise en 4 cycles de chacun une année :

  • 1ère année : Les plantes gourmandes (tomates, aubergines, poivrons, etc)
  • 2ème année : Les plantes aux besoins modérés (Betteraves, carottes, laitue, épinard, etc)
  • 3ème année : Les plantes résistantes comme les bulbes (oignons, échalotes, poireau, ail, etc)
  • 4ème année : La butte doit être renouvelée

La solution pour un arrosage écologique et des végétaux heureux,

Wepot

Partager sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre devise
CHF Franc suisse
EUR Euro

Les ollas, une méthode d'irrigation ancestrale