CODE PROMO FÊTE DES MÈRES -30% : welovemaman

Semis en bouteille en plastique : Fabriquez le vôtre !

Semis en bouteille en plastique
Table des matières

Le semis en bouteille en plastique est une très bonne alternative à un arrosage écologique. Et puis finalement, nous allons voir ensemble qu’il respecte bien plus les besoins des plantes. Mais pour tout jardinier qui n’a pas la main verte, pas facile de se lancer ! Alors comment faire des semis en bouteille en plastique ? Quand faut-il les faire ? Que peut-on planter grâce à ce dispositif ? On vous dit tout dans cet article !

Quels semis en bouteille ?

Les plants de semis en bouteilles sont une excellente pratique pour toute personne n’ayant pas de jardin ou d’espace pour installer un potager. Il permet de bénéficier de bons fruits et légumes toute l’année sans avoir une grosse tâche de jardinage.

De plus, c’est une méthode de plantation écologique car il n’y a que de la récupération de matériaux et l’arrosage peut être réalisé avec de l’eau de pluie.

C’est aussi meilleur pour le bon développement de vos plantes. On ne le répétera jamais assez, mais la luminosité est un élément crucial de la pousse. Les plantes se trouvant en pot sont généralement privées de ce besoin au niveau de la racine. Grâce à leur transparence, les bouteilles en plastique peuvent laisser pénétrer la lumière plus facilement. Vous réduisez alors le risque de maladies, de pourriture ou même d’affaiblissement de vos plants.

Cette technique s’adapte très bien aux plants de tomates. Mais vous pouvez aussi réaliser des semis de courgettes en bouteille, de concombres, de poireaux ou même des semis de potiron en bouteille !

Comment faire des semis en bouteille en plastique ?

Réaliser l’installation d’un semis en bouteille est très simple ! Pour commencer, vous allez avoir besoin d’une bouteille en plastique d’au moins 1 litre, d’un ciseau ou d’un cutter, de billes d’argile, de cailloux (ou de gravier) et de terreau.

Étape 1 : Découpez votre bouteille en plastique

À l’aide d’un cutter ou d’un ciseau, découpez la bouteille en deux à environ 3/4. La partie la plus grande devant être celle qui constitue le fond. Il est important d’assurer un bon drainage à vos plantes car si l’eau stagne, il peut y avoir un risque de pourriture des racines.

Pour cela, nous vous conseillons de percer quelques petits trous (3 ou 4) au fond de la bouteille. L’eau pourra ainsi mieux s’écouler.

Étape 2 : Ajoutez le substrat

Le drainage est essentiel pour une plante et pour n’importe quels végétaux de potager. Pour cela, vous allez commencer par remplir votre bouteille avec des graviers ou de l’argile. Il faut que la partie basse soit remplie à environ 1/3.

Ensuite, vous allez pouvoir arroser légèrement une première fois. Ces matériaux permettront de retenir l’eau pour qu’ensuite votre plante s’arrose de façon autonome. La porosité des billes d’argile, par exemple, absorbe l’eau pour éviter qu’elle ne stagne et la contient jusqu’à ce que les plantes en aient besoin.

Étape 3 : Ajoutez du terreau puis plantez les graines

Maintenant, vous allez pouvoir ajouter du terreau biologique à hauteur de 1/3 de la partie basse du conteneur. Un compost de bonne qualité peut aussi convenir à la place du terreau. N’oubliez pas de tasser tout ça !

Ensuite, placez vos graines (tomates, courgettes, ou tout autre légumes) en veillant à bien les espacer. Le semis en bouteille en plastique est un environnement assez restreint pour des légumes. Certaines graines sont plus grandes que d’autres. Pour les tomates, par exemple, ce sont de petites graines, vous pouvez en mettre plus. En revanche, les courgettes ont des graines assez grosses. Il vaut mieux en mettre moins.

Ils pourront alors mieux se développer. Enfin, ajoutez à nouveau du terreau puis tassez le tout.

Étape 4 : Refermez la bouteille en plastique

Une fois que vous avez ajouté la deuxième couche de terreau, il ne faut pas arroser. La première couche d’eau contenue dans les billes d’argile ou les graviers suffira. Nous vous conseillons de placer des petites étiquettes sur vos bouteilles pour pouvoir suivre l’évolution de vos tomates ou de vos courgettes.

Maintenant que vos plants sont bien installés, vous pouvez refermer la bouteille. En reprenant la partie découpée, fixez-la sur l’autre partie grâce à du scotch. Le but étant de reconstituer le corps des bouteilles.

Étape 5 : Placez vos plants au bon endroit !

Le but de refermer le contenant est de créer un effet de serre. La chaleur est essentielle pour le développement des graines. Il est généralement conseillé de laisser votre culture dans une température comprise entre 20 et 25°.

Vous pouvez la placer près d’une fenêtre pour qu’elle profite de la lumière, mais ce n’est pas obligatoire. Ce besoin est surtout nécessaire à partir du moment où les premières tiges sortent de la terre.

Au fil des jours, vous allez voir une première tige apparaître !

Quand faire des semis en bouteille plastique ?

C’est souvent le dilemme de tout jardinier : quand faut-il commencer sa culture de légumes ? C’est peut-être d’autant plus difficile lorsqu’il ne s’agit pas d’une plantation dans un jardin mais dans l’intérieur d’une maison !

Dans la majorité des cas, il vaut mieux commencer à semer vos légumes au printemps. En fonction des régions, les températures augmentent plus rapidement. Nous conseillons généralement de commencer à semer à la fin du mois de mars dans une région située au nord. Pour les habitants du sud, vous pouvez commencer votre plant dès la fin du mois de février.

Le mieux est de toujours commencer à semer en intérieur pour qu’à l’arrivée des beaux jours, vous puissiez les placer dans votre jardin ou sur un balcon.

Comment semer des tomates en bouteille ?

Le semis de tomates en bouteille est assez similaire à la méthode expliquée un peu plus haut.

Vous pouvez commencer l’installation de votre potager dès le mois de février.

L’essentiel est de ne surtout pas négliger l’arrosage de votre plant. Veillez donc à bien arroser au niveau de la terre et non sur les feuilles. Cela évitera le risque que votre tomate développe des maladies comme le mildiou ou l’oïdium.

De plus, comme pour toute technique de jardinage, ne laissez pas votre plante en plein soleil dans votre jardin lors de l’arrosage. Une période de l’année où le soleil est très chaud peut brûler vos feuilles si elles sont mouillées.

Désormais, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas passer à la technique du semis dans une bouteille en plastique !

La méthode pour un arrosage écologique et des plantes heureuses,

Wepot

Partager sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre devise
CHF Franc suisse
EUR Euro

Téléchargez dès maintenant notre ebook gratuit

jardin en Permaculture

Et découvrez comment créer un jardin écologique, sain et productif !

Les ollas, une méthode d'irrigation ancestrale