CODE PROMO FÊTE DES MÈRES -30% : welovemaman

Ma plante transpire : c’est grave ?

Plante qui transpire
Table des matières

Si vous pensiez que votre plante a trop chaud parce qu’elle transpire, détrompez-vous ! La transpiration végétale, aussi appelée guttation, provient d’une tout autre cause que nous allons voir ensemble dans cet article. Le principal à retenir c’est que la santé de votre plante n’est en rien impactée par ce phénomène qui est totalement naturel. Alors, comment expliquer que ma plante transpire ? On vous explique tout !

Pourquoi ma plante transpire ?

Même si vous n’avez pas arrosé vos plantes ces derniers instants, il est possible de voir sur votre plante des gouttes d’eau ou, du moins, un effet mouillé. Cela donne l’impression qu’elle vient d’être arrosée mais, en réalité, c’est un processus naturel appelé guttation que la plante utilise pour rejeter de l’eau. En faisant cela, elle évacue le surplus d’eau.

Généralement, ce phénomène est visible le matin et sur des plantes qui sont en pots. Certains végétaux sont plus sensibles à ce genre d’événements. On le remarque souvent sur les feuilles des vitacées (comme les vignes), les lierres, les rosiers ou encore les fraisiers.

Il faut savoir que la transpiration n’intervient pas seulement sur les plantes de votre jardin mais aussi celles qui sont à l’intérieur de votre maison. Des plantes aracées comme le dieffenbachia, la monstera, la deliciosa, l’alocasia, les bananiers ou encore les philodendrons peuvent en être victimes.

En fait, la plupart des plantes, même les plus vivaces, peuvent connaître la guttation.

Comment s’explique ce phénomène ?

La transpiration est un mélange de sels minéraux dont la plante peut avoir besoin sur les feuilles pour favoriser la photosynthèse. Les stomates, à savoir les pores situés à la surface des feuilles, sont les principaux intermédiaires entre la plante et l’atmosphère. Ils restent principalement fermés la nuit.

Lorsqu’ils s’ouvrent, ils permettent à la plante d’absorber du dioxyde de carbone et c’est à ce moment précis qu’il peut y avoir une libération d’eau par la plante.

Qu’est-ce qui influence la transpiration ?

Il existe plusieurs causes à ce genre de phénomène. Tout d’abord, il est évident que le surplus d’arrosage est un facteur favorisant la guttation. Si une grande quantité d’eau s’infiltre dans le sol, il va y avoir une forte pression qui va être exercée sur le système racinaire de la plante, et notamment sur le processus de circulation de la sève. Par conséquent, la sève peut s’expulser par les feuilles, les tiges ou même les fleurs.

Si le processus se déroule le matin, c’est parce que la température peut être élevée en dehors de cette période. Pendant la journée, les plantes vont plutôt expulser de la vapeur d’eau, et donc de l’oxygène dans l’air. On parle alors d’évotranspiration.

En revanche, il faut savoir que la quantité d’eau rejetée par la plante est équivalente à celle qu’elle reçoit. Plus l’arrosage sera abondant, plus vos plantes vont transpirer.

Ma plante transpire : est-ce dangereux ?

Comme nous venons de le voir, la guttation est un procédé totalement naturel. S’il participe à la biodiversité, c’est parce que les sels minéraux contenus dans ces gouttes attirent les insectes qui peuvent s’en nourrir (comme les abeilles).

Dans certains cas, l’assèchement des gouttes d’eau peut se transformer en tâches blanches ou alors être marqué à cause de la sève.

Dans d’autres cas, une trop forte pression peut s’exercer sur les pores, créant ainsi des oedèmes (ils sont visibles car ils forment des taches brunes sur la feuille). On peut remarquer cela sur certaines plantes ou même certains légumes.

Pourtant, il peut arriver que vos végétaux obtiennent plus d’irrigation qu’elles ne peuvent en évacuer. Il est possible de le remarquer si vous vous apercevez que vos plantes ont un trop plein de gouttes sur leurs feuilles et qu’elles demeurent de façon durable.

Cela peut indiquer un problème d’entretien des plantes ou du sol. Un surplus d’arrosage ou un mauvais drainage de la terre peut être en cause.

Ici, la guttation indique un problème dans le sens où une irrigation trop abondante (qui n’est pas bien expulsée) peut favoriser la pourriture des racines et donc faire mourir vos végétaux.

Je n’arrose pas énormément, la transpiration peut-elle avoir une autre cause ?

Oui ! Arroser en trop grande dose n’est pas le seul facteur. Dans un jardin, ou même si vous avez des plantes à l’intérieur de votre maison, il est possible qu’il y ait un taux d’humidité élevé, et donc que les plantes absorbent plus d’eau en plus des arrosages, peu importe la température actuelle.

Activer le processus de guttation en excès peut effectivement affaiblir votre plante. Il sera préférable d’agir avant qu’elle ne perde de ses capacités.

D’un autre côté, il ne faut pas confondre la transpiration avec la rosée du matin, étant donné que l’action se produit principalement, ou du moins est visible, à ce moment de la journée ! Il faudra simplement surveiller que cela n’est pas dû à la guttation.

La différence réside dans la répartition des gouttes qui est totale (sur toute la feuille) lors de la rosée et qui se situe sur les extrémités de la feuille en cas de guttation.

Comment éviter que ma plante transpire ?

Il faut avant tout s’assurer de bien comprendre ce qui se produit à l’intérieur de votre plante. Nous vous conseillons avant de déterminer s’il s’agit d’une guttation (des gouttes sur les extrémités de vos feuilles), d’une transpiration (vapeur d’eau) ou d’une rosée.

Si vous remarquez que les gouttes sont présentes régulièrement et durablement, il faudra alors penser à réduire la quantité d’arrosage ou à voir si l’intérieur de votre maison n’a pas un taux d’humidité trop élevé.

Pour arroser selon les besoins de vos plantes sans avoir à surveiller constamment leur santé, pensez aux Ollas ! Ces pots en terre cuite se plantent directement dans la terre (arrosage en profondeur par les racines) et agissent selon le principe de porosité (les végétaux viennent puiser l’eau par eux-mêmes). Ainsi, plus aucun problème d’irrigation ou d’excès dans votre manière d’arroser !

La solution pour un arrosage écologique et des plantes heureuses,

Wepot

Partager sur les réseaux

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre devise
CHF Franc suisse
EUR Euro

Téléchargez dès maintenant notre ebook gratuit

jardin en Permaculture

Et découvrez comment créer un jardin écologique, sain et productif !

Les ollas, une méthode d'irrigation ancestrale