Devenir  partenaire ? 

logo wepot

CODE PROMO FÊTE DES MÈRES -30% : welovemaman

Comment aménager l’intérieur d’une serre en permaculture ?

intérieur d'une serre en permaculture
Table des matières

La permaculture, une approche holistique et respectueuse de l’environnement, ne cesse de gagner en popularité, et pour cause : elle offre des solutions concrètes pour un avenir plus vert. L’un des joyaux de cette approche est sans aucun doute la serre permaculturelle, un espace où harmonie, productivité et durabilité se rencontrent. Aujourd’hui, nous allons explorer ensemble comment aménager l’intérieur d’une serre en permaculture. Dans cet article, nous allons vous guider pas à pas dans la création d’un espace de culture à la fois efficace et respectueux de l’environnement !

Les fondamentaux de la permaculture dans une serre

intérieur d'une serre en permaculture

La permaculture, un terme qui fusionne “agriculture permanente” et “culture permanente”, n’est pas seulement une méthode de jardinage, c’est une philosophie de vie.

Elle repose sur le principe de travailler avec la nature, plutôt que contre elle. Dans cette quête d’harmonie, les serres jouent un rôle crucial.

Petit rappel des principes de base de la permaculture

Au cœur de la permaculture se trouve un ensemble de principes guidant nos interactions avec l’environnement.

Ces principes, comme l’observation attentive de la nature, l’imitation de ses modèles et cycles, et la mise en valeur de la biodiversité, sont la clé pour créer un écosystème autosuffisant.

Dans une serre permaculturelle, ces principes se traduisent par la création d’un microclimat optimal, l’utilisation judicieuse des ressources et la promotion d’une diversité de plantes et d’animaux bénéfiques.

Les avantages de l’utilisation d’une serre en permaculture

Pourquoi intégrer une serre à votre projet de permaculture ? La réponse est simple : la serre offre un contrôle inégalé sur l’environnement de vos plantes.

Elle protège contre les intempéries, prolonge les saisons de croissance et crée un habitat idéal pour des plantes qui ne survivraient pas autrement dans votre climat. Mais ce n’est pas tout.

Une serre en permaculture, c’est aussi un laboratoire vivant où vous pouvez expérimenter et apprendre continuellement, en observant de près les interactions entre les différents éléments de votre écosystème.

Comment optimiser l’espace dans sa serre permaculturelle ?

Alors, en quoi une serre permaculturelle diffère-t-elle d’une serre traditionnelle ?

La principale différence réside dans l’approche. Alors que la serre traditionnelle se concentre souvent sur la production maximale d’une ou de quelques espèces de plantes, la serre permaculturelle vise à créer un système diversifié et équilibré.

Cela signifie intégrer une variété de plantes, mais aussi des éléments comme des bassins d’eau, des zones de compostage, et même des animaux, pour former un écosystème complet.

Mais comment faire ? Voyons cela ensemble !

Planifier l’aménagement de la serre

optimiser l'espace dans sa serre permaculturelle

Tout bon projet commence par une planification minutieuse. Dans le cas de votre serre, cela implique de réfléchir à vos objectifs, aux types de plantes que vous souhaitez cultiver, et aux conditions spécifiques de votre environnement.

Pensez à la localisation de votre serre : où recevra-t-elle le plus de lumière naturelle ? Comment protéger vos plantes des vents dominants ou des températures extrêmes ?

Une planification efficace vous permettra de maximiser l’utilisation de l’espace et des ressources, tout en minimisant les efforts et les coûts de maintenance à long terme.

Voici quelques éléments à consider pour organiser votre serre en permaculture :

  • Taille et forme : La taille de votre serre doit correspondre à vos besoins et à l’espace disponible. La forme, qu’elle soit traditionnelle, en dôme ou en tunnel, peut influencer la circulation de l’air, la lumière et même la température à l’intérieur.
  • Orientation et matériaux : L’orientation est cruciale pour optimiser l’exposition au soleil. Les matériaux utilisés (verre, plastique, etc.) auront également un impact sur la durabilité, l’isolation et le coût de votre serre.
  • Zonage interne : Pensez à créer des zones distinctes pour différents types de cultures, zones de compostage, ou même un petit étang pour favoriser la biodiversité.

Optimiser l’espace à l’intérieur d’une serre en permaculture

Une serre possède de nombreuses caractéristiques qui peuvent être exploitées en tant que jardinier. Voici quelques conseils pour optimiser l’espace à l’intérieur d’une serre en permaculture :

  1. Exploitez l’espace vertical : Utilisez des étagères, des treillis, et des jardinières suspendues pour cultiver vos plantes en hauteur. Cela libère de l’espace au sol et vous permet de cultiver davantage de plantes. Pensez également à des plantes grimpantes et à l’utilisation de tuteurs pour diriger la croissance des légumes vers le haut​​ (même les coins de votre serre peuvent être des endroits d’ombre !).
  2. Créez des zones climatiques diversifiées : Utilisez des cloisons ou des écrans pour séparer différentes zones de la serre, chacune avec ses propres conditions climatiques spécifiques. Cela peut inclure une zone pour des plantes nécessitant plus de chaleur et de lumière et une autre plus ombragée et fraîche, idéale pour des plantes qui préfèrent ces conditions​​.
  3. Planifiez l’emplacement des plantes : En tenant compte de leur taille et de leur envergure, planifiez stratégiquement où chaque plante doit être placée pour maximiser l’utilisation de l’espace disponible​​.
  4. Rotation des cultures : Cette pratique vous aide à maintenir la fertilité du sol et à prévenir les parasites. Planifiez l’emplacement de chaque culture dans la serre pour éviter l’appauvrissement du sol et réduire les risques de maladies et d’attaques de ravageurs​​.
  5. Utilisation de plantes compagnes : Certaines plantes peuvent créer de l’ombre ou repousser les ravageurs, créant ainsi un écosystème plus résilient et productif. En outre, des plantes avec des racines profondes peuvent aider à capter et maintenir l’eau dans le sol, bénéficiant aux plantes environnantes​​.

Quelles plantes choisir pour sa serre en permaculture ?

Lorsque vous aménagez votre serre en permaculture, le choix des plantes est une décision cruciale. Vous voulez des espèces qui non seulement prospèrent dans un environnement de serre, mais qui contribuent également aux principes de la permaculture, tels que la biodiversité, l’efficacité et la durabilité.

Votre serre peut accueillir une grande variété de plantes, des légumes feuilles aux fruits et aux herbes aromatiques.

Voici quelques suggestions de plantes pour l’intérieur d’une serre en permaculture qui répondent à ces critères :

Légumes feuilles et salades

  • Laitues : Diverses variétés de laitues sont idéales pour une serre, car elles poussent bien dans des températures plus fraîches et peuvent être cultivées toute l’année.
  • Épinards : Résistants et faciles à cultiver, les épinards sont parfaits pour le débutant en permaculture.
  • Choux : Les choux frisés, choux de Bruxelles, et autres variétés sont excellents pour la culture en serre et offrent une récolte abondante.

Herbes aromatiques

  • Basilic : Le basilic, avec ses besoins en chaleur, prospère dans une serre. Il est aussi très utile en cuisine.
  • Persil : Facile à cultiver, le persil est un ajout polyvalent pour la cuisine.
  • Menthe : Vigoureuse, la menthe peut aider à repousser certains insectes nuisibles.

Légumes racines et tubercules

  • Carottes : Elles peuvent être cultivées tout au long de l’année dans une serre.
  • Pommes de terre : Bien qu’elles prennent plus de place, les pommes de terre sont un excellent choix pour une culture à rendement élevé.

Plantes grimpantes

  • Tomates : Avec leur besoin de chaleur et de lumière, les tomates sont parfaites pour la culture en serre.
  • Concombres : Excellents pour l’utilisation verticale de l’espace, les concombres peuvent être cultivés en treillis.

Fleurs et plantes compagnes

  • Capucines : Non seulement belles, elles attirent aussi les insectes bénéfiques et peuvent servir de plante compagne.
  • Calendula : Utile pour ses propriétés médicinales et attractives pour les pollinisateurs.

Plantes perpétuelles

  • Asperges : Bien qu’elles nécessitent une planification à long terme, les asperges sont un excellent investissement pour l’avenir de votre serre.

Chaque plante apporte quelque chose d’unique à votre serre, que ce soit en termes de besoins en nutriments, d’habitudes de croissance, ou d’interactions avec d’autres plantes et insectes.

Un petit conseil : Intégrez une variété de plantes (légumes, herbes aromatiques, fleurs, arbustes fruitiers) pour créer une biodiversité riche et un écosystème résilient.

Comment organiser les plantes à l’intérieur d’une serre en permaculture ?

organiser les plantes à l'intérieur d'une serre en permaculture

L’organisation des plantes au sein d’une serre en permaculture est un art qui allie fonctionnalité et esthétique, tout en respectant les principes de l’écologie naturelle. C’est ici que vous donnez vie à votre serre, en créant un espace où les plantes non seulement coexistent, mais se soutiennent mutuellement.

Voici des conseils pour organiser l’intérieur d’une serre en permaculture :

  • Les zones selon les besoins en lumière : Placez les plantes hautes ou celles qui nécessitent beaucoup de lumière près des zones les plus ensoleillées, et les plantes qui préfèrent l’ombre derrière elles ou dans des zones moins exposées.
  • La rotation des cultures : Changez régulièrement l’emplacement des cultures pour prévenir l’épuisement des nutriments et les maladies du sol.
  • La création de microclimats : Utilisez la disposition des plantes pour créer des microclimats spécifiques à l’intérieur de la serre. Par exemple, les plantes qui aiment l’humidité peuvent être placées près d’un point d’eau.
  • Le compagnonnage : Assurez-vous de placer à côté les plantes qui s’aident mutuellement en termes de croissance, de protection contre les ravageurs, ou d’apport en nutriments.
  • L’espace vertical : Tuteurs, treillis, et pergolas peuvent être utilisés pour cultiver des plantes grimpantes comme les haricots, les pois, et certaines variétés de tomates, maximisant ainsi l’utilisation de l’espace vertical. Des pots suspendus ou des étagères peuvent accueillir des herbes ou des plantes à petites racines, ajoutant une dimension verticale à votre serre.
  • Le passage : Assurez-vous que toutes les parties de la serre sont facilement accessibles pour l’entretien, l’arrosage, et la récolte. Des allées et des chemins sont à prévoir.
  • L’espace de travail : Intégrez des zones pour la préparation des semis, le rempotage, ou le stockage des outils.

En organisant soigneusement les plantes dans votre serre permaculturelle, vous créez un système qui non seulement maximise la production, mais qui est également un plaisir à entretenir.

Comment équiper l’intérieur d’une serre en permaculture ?

Maintenant, vous avez une idée plus précise pour organiser l’intérieur d’une serre en permaculture. Il est temps désormais de voir ensemble comment prendre soin de vos plantes !

L’arrosage

Dans une serre, l’irrigation et la récupération de l’eau doivent être pensées de manière à être à la fois efficaces et respectueuses de l’environnement.

Ici, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez tout d’abord choisir l’arrosage manuel. Il permet une connexion plus directe avec vos plantes et un meilleur contrôle de l’apport en eau. Mais cela est à condition de connaître parfaitement les besoins de vos plantes.

Ensuite, il y a le système de goutte-à-goutte. C’est une méthode d’irrigation très efficace qui délivre l’eau directement aux racines des plantes, réduisant ainsi le gaspillage. Cependant, c’est un arrosage constant que peut parfois être superflu pour vos plantes.

Enfin, il y a la solution écologique et économique : les Ollas. Ces récipients poreux, enterrés près des plantes, libèrent lentement l’eau, fournissant une hydratation personnalisée. La plante vient puiser l’eau lorsqu’elle en a besoin.

L’eau s’infiltre lentement à travers les parois poreuses de la terre cuite, atteignant directement les racines des plantes. Ici, le gaspillage d’eau est minimiser et l’évaporation réduite. Chaque goutte d’eau est utilisée de manière optimale.

La gestion du climat et de l’énergie

L’une des clés du succès de votre serre en permaculture réside dans la gestion efficace du climat et de l’énergie. Créer et maintenir un environnement idéal pour vos plantes demande une compréhension fine des éléments et de leur interaction.

Pour cela, nous vous conseillons d’utiliser des matériaux isolants sur les murs et le toit. Vous pourrez ainsi minimiser la perte de chaleur pendant les nuits fraîches et les jours d’hiver.

Pendant les mois les plus chauds, l’utilisation de toiles d’ombrage et une bonne ventilation aideront à éviter la surchauffe. Il faut également s’assurer que votre serre a suffisamment d’ouvertures. Vous favoriserez une circulation de l’air adéquate.

Enfin, pensez à utiliser des matériaux comme la pierre ou l’eau. Ils peuvent emmagasiner la chaleur durant la journée et la relâcher lentement la nuit.

La solution pour un arrosage économique et des plantes heureuses,

Wepot

Partager sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre devise
CHF Franc suisse
EUR Euro

Téléchargez dès maintenant notre ebook gratuit

jardin en Permaculture

Et découvrez comment créer un jardin écologique, sain et productif !

Les ollas, une méthode d'irrigation ancestrale