CODE PROMO FÊTE DES MÈRES -30% : welovemaman

Comment arroser un olivier ? On vous dit tout !

Comment arroser un olivier
Table des matières

L’olivier est un arbre qui a la capacité de transformer radicalement un jardin en un havre de paix et de bienveillance. C’est pour cette raison que son apparition dans nos jardins est de plus en fréquente. Le problème, c’est qu’il ne s’agit pas d’un arbre comme les autres. Il possède des besoins et des caractéristiques bien à lui. Si vous voulez faire pousser un olivier en bonne santé, vous allez devoir connaître précisément l’entretien qu’il demande. Alors, comment arroser un olivier ? Où le planter ? Voici nos meilleurs conseils !

Comment avoir un olivier en bonne santé ?

Si vous souhaitez faire venir une ambiance de Méditerranée dans votre jardin, l’olivier est la meilleure solution. Mais que lui faut-il pour grandir dans de bonnes conditions ?

La bonne période de plantation

Bien entendu, la période de plantation va être différente en fonction de la région où vous habitez car c’est une question de climat. La manière dont vous allez le planter va être également différente. Généralement, la plantation des oliviers se fait au printemps (pour une récolte des olives en automne).

Si votre région a un climat plutôt froid, il est préférable de commencer la plantation de votre olivier dans un pot ou un bac. Jeune, il risque de ne pas supporter les températures basses. Vous devrez donc installer votre plante à l’intérieur de votre maison pour qu’elle profite de la température ambiante. Une fois développé, vous pourrez l’installer en pleine terre.

Dans votre pot, nous vous conseillons d’installer un nid de billes d’argiles car l’olivier est une plante vivace. Cela signifie qu’elle résiste bien à la sécheresse et qu’elle ne supporte pas l’eau qui stagne !

N’oubliez pas d’ajouter du terreau avant de planter votre olivier.

Si vous résidez dans une région où les températures sont douces, vous pouvez directement planter votre olivier en pleine terre. En prévision d’un éventuel hiver froid et pluvieux, n’hésitez pas à réaliser un paillage ou à ajouter une matière absorbante pour retenir l’eau.

Un bon emplacement

La deuxième condition pour que votre olivier se développe en bonne santé, c’est de bien choisir son emplacement. Vous devez vous en douter, les oliviers ne sont pas des amateurs de l’ombre. Il faudra donc lui faire une place en plein soleil et de préférence à l’abri du vent.

L’avantage de cet arbre, c’est qu’il peut aussi bien s’épanouir dans une culture en pleine terre, qu’en pot. Si vous vivez dans une région où le climat est assez froid, la plantation en pot peut être une meilleure solution pour déplacer et protéger votre plante plus facilement. Si vous voulez des conseils précis, veillez à ce que votre pot ait des trous au fond pour favoriser le drainage.

De plus, il ne faudra simplement pas oublier de rempoter votre plante tous les 3 ans.

Comment arroser un olivier en pot ?

L’une des conditions les plus importantes pour favoriser la croissance de votre olivier (et espérer obtenir des olives le plus rapidement !), c’est l’arrosage. Même s’il s’agit d’une plante qui préfère la chaleur, elle a tout de même besoin d’une quantité suffisante d’eau.

Avant même de planter votre olivier, nous vous conseillons de plonger la motte dans de l’eau.

Quelle quantité d’eau pour un olivier ?

La meilleure façon d’arroser votre olivier est de trouver le bon équilibre. Lui apporter assez d’eau sans tomber dans l’excès. La quantité va donc dépendre de la période actuelle, des températures et de votre mode de culture (en pot ou directement dans votre jardin).

Combien de fois arroser un olivier ?

L’idéal serait d’arroser dès lors que la terre est sèche. Bien entendu, vous n’allez pas aller voir dans votre jardin tous les matins si votre olivier a besoin d’eau. Pour connaître la fréquence convenable, arrosez une à deux fois par semaine en été. En hiver, arrosez une fois toutes les deux semaines.

Quand arroser un olivier ?

Que ce soit en pleine terre ou en pot, si vous remarquez que les racines sont encore humides, inutile d’insister en arrosant plus. Comme pour tout arbre, nous vous conseillons d’arroser le soir ou le matin, lorsque le soleil n’est pas trop fort.

Dès que vous vous approchez d’une nouvelle saison et que vous voyez les températures baisser, vous allez pouvoir réduire les arrosages. Le plus important est de bien respecter les fréquences et la quantité d’arrosage lors des premiers mois. C’est à ce moment que les racines se développent et qu’elles sont les plus fragiles. Par la suite, vous pourrez réduire considérablement les arrosages en passant à deux fois par mois en plein été par exemple.

Comment reconnaître un olivier qui manque d’eau ?

L’avantage des plantes, c’est que l’on peut vite remarquer qu’elles ont un manque, un excès ou qu’elles sont malades. Par exemple, si les feuilles de votre olivier deviennent jaunes, c’est probablement que la plante a reçu trop d’arrosage.

À l’inverse, si vous remarquez que la terre de votre pot ou du sol de votre jardin est très sèche, c’est qu’il est temps d’arroser ! Un autre petit indice pour les oliviers qui ont un peu plus poussé : les feuilles se replient sur elles-mêmes !

Comment arroser un olivier en pleine terre ?

La meilleure solution pour s’assurer que vos plantes aient un sol toujours arrosé selon leur besoin, c’est de les laisser s’irriguer de façon autonome ! Pour cela, les Ollas sont la réponse à vos questions !

Ces pots en terre cuite sont à planter directement dans la terre de vos oliviers. Il s’assimile au système du goutte à goutte. Grâce à la porosité de leurs parois, les racines de vos plantes vont alors venir directement chercher l’eau chez l’Olla. Cela permet donc un arrosage en profondeur qui évite, en plus, l’accumulation de l’eau qui risque de stagner !

Votre seule mission d’entretien sera de remplir le réservoir. Désormais, vous n’avez plus à surveiller constamment le sol de vos plantes pour connaître leur besoin.

Comment prendre soin de son olivier en hiver ?

L’hiver est une période très risquée pour les oliviers qui se sentent plus à l’aise dans des conditions de sécheresse. Le froid, la pluie et le gel peuvent leur être fatal. Il faut savoir qu’il s’agit d’un arbre qui résiste tout de même assez bien au froid (jusqu’à -8°C).

Cependant, lorsque les températures extrêmes durent trop longtemps, il faudra peut-être penser à le protéger (avec un voile de protection) ou à rentrer votre plante à l’intérieur de votre maison si elle est en pot. Sa résistance face au froid se renforcera avec le temps, mais lorsqu’il est trop jeune, elle n’est pas encore assez développée.

La solution pour un arrosage écologique et des plantes heureuses,

Wepot

Partager sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre devise
CHF Franc suisse
EUR Euro

Téléchargez dès maintenant notre ebook gratuit

jardin en Permaculture

Et découvrez comment créer un jardin écologique, sain et productif !

Les ollas, une méthode d'irrigation ancestrale